Ce voyage fût surement le plus inoubliable et le plus insolite que j’ai vécu jusqu’à aujourd’hui. La Chine.. Quel pays passionnant et surprenant à la fois !

Découvrir Pékin et ses Hutongs

Contrairement à Shanghai, Pékin est restée une ville très authentique. Ses rues sont étroites, sa population dense, son architecture impériale.

Alors que ses sites culturels classés au patrimoine mondial de l’UNESCO intimident, c’est au coeur de ses ruelles que nous avons apprécié la véritable richesse du patrimoine de la ville.

Les hutongs forment la pierre angulaire de la ville. Ce réseau de ruelles étroites et entrelacées quadrillent le centre de la capitale. Bien que les maisons soient souvent rasées pour élever des gratte-ciels, ces quartiers prospèrent encore. C’est ici que nous sommes réveillés par le bruit de l’affûteur à 6 heures du matin, c’est ici que nous pouvons observer les joueurs au mah-jong chinois, c’est ici que nous pouvons déguster les authentiques spécialités culinaires de Pékin, c’est ici que nous pouvons ressentir l’âme du « vrai Pékin ».

Malgré un ciel gris perle de pollution quasi immobile, nous avons pu réellement nous imprégner de l’atmosphère pékinoise. Les hutongs ont un réel charme, nous avons passé des heures à nous perdre dans ces rues où se mêlent modernité et tradition.

Visiter Beijing, les immanquables

#1 – La place Tienanmen et la Cité Interdite

Cœur du pays pendant cinq siècles, l’ancienne résidence impériale continue encore aujourd’hui d’exercer une puissante attraction dans l’imaginaire collectif.

En arrivant au palais, il faut un moment pour essayer d’imaginer qu’il fut un temps où l’ensemble du complexe n’était accessible que par l’empereur et son entourage de membres de la famille, de concubines et d’eunuques. Même à notre époque moderne et privilégiée, il est presque impossible d’envisager une ère d’une telle exclusivité. Mais pour comprendre la taille du palais, au moins, les chiffres peuvent aider. Il y avait 8 707 chambres ici. Et malheureusement, une seule une fraction de ces salles est ouverte au public. Cependant, visiter la Cité Interdite fût une expérience unique, telle une porte s’ouvrant comme par magie sur une époque figée dans le temps.

Quant à la place Tienanmen, avec ses 44 ha, cet immense point d’entrée audacieux ne manque pas d’impressionner.

La dernière étape de la visite se termine en beauté, via le jardin impérial Yuhuayuan, où se trouve une grande variété d’arbres et végétaux que vous ne verrez nulle part ailleurs.

A faire absolument: le magnifique Jinghshan Park, tout en hauteur, juste en face de la cité interdite,  un jardin paysager impérial et un espace public paisible parsemé de lacs scintillants et de bâtiments anciens. Du haut du pavillon des Dix Mille Printemps, nous contemplons toute la Cité Interdite. Tout en bas, nous imaginons que les lignes sinueuses des visiteurs marchent sur les traces de ces empereurs du passé.

Pour y aller : Tout simplement en prenant la ligne 1-> station  Tienanmen Est, et vous arriverez directement sur la place. 

#2 – Summer palace (palais d’été)

Le plus grand parc royal de Chine, le palais d’été, s’étend sur plus de 300 hectares et est imprégné d’histoire. Le paysage naturel de collines et d’eau s’allie à des éléments artificiels tels que pavillons, halls, palais, temples et ponts pour former un ensemble harmonieux d’une esthétique exceptionnelle.

Les Chinois l’appellent Yihe Yuan, jardin de la paix reposante. Les jardins paysagers, les temples et les pavillons ont été conçus pour créer une harmonie avec la nature et plaire aux yeux. Pendant les étés chauds de Pékin, la famille impériale préférait les magnifiques jardins du palais d’été à la Cité interdite fortifiée.

Ce parc tant apaisant est une parfaite escale pour une après-midi loin du vacarme de la ville.

Pour s’y rendre : Il faut compter environ 45 minutes de métro du centre pour s’y rendre. Prendre la ligne 4 -> station Beigongmen. L’entrée Nord du parc se trouve à environ 200 mètres de la sortie du métro (un conseil -> suivre la foule!) 

blog voyage pékin backpacker

Temple du soleil, Pékin Chine

#3 – Le Temple du Ciel

Le Temple du Ciel, ce lieu où des empereurs allaient autrefois adorer et prier pour des récoltes exceptionnelles, est selon moi, magique. Son toit bleu étincelant et ses escaliers blancs à symétrie symbolisent l’élégance de l’architecture de la dynastie Ming.

Rendez-vous tôt le matin pour voir des gens qui pratiquent le tai-chi et la danse en salle de bal dans le parc environnant, ou l’après-midi dans son immense parc à la verdure intense, où les chinois aiment se retrouver pour jouer au majong ou faire une bonne sieste.

Prévoyez 2 heures pour faire la visite du Temple ainsi que le parc autour.

Pour y aller : Le temple se situe au Sud est de la ville. Pour rentrer par la porte Est du Temple, prendre la ligne 5 -> Tiantandongmen puis à la sortie du métro, prendre à gauche et vous y serez en quelques minutes (suivez la foule! ).

#4 – Le Lamatemple (temple des Lamas)

Construit pendant la dynastie Qing, ce temple vaut le détour non seulement pour sa structure, mais aussi pour ce qu’elle représente. Pendant le Qing, il a été utilisé comme maison pour les eunuques impériaux. Plus tard, il est devenu un monastère bouddhiste tibétain. Aujourd’hui, le Yonghe Gong est le centre national de l’administration du lama: un fait étrange et troublant, car les Tibétains au Tibet préféreraient gérer leurs propres affaires religieuses sans l’ingérence de Pékin.

C’est un lieu très calme et apaisant, où l’on s’y sent bien. C’est aussi l’endroit où nos narines ont pu elles aussi se reposer, grâce aux encens qui couvraient la très mauvaise odeur de Pékin. Oui, en été, Pékin est une ville qui sent vraiment mauvais!

Prévoyez une à deux heures de visite si vous avez du temps devant vous.

Pour y aller : prendre la ligne 2 ou la ligne 5 -> et vous arrêtez à Yonghegong – Lamatemple. L’entrée du temple se fait à quelques pas sur la droite de la sortie du métro.

blog voyage pékin backpacker

Donghuamen Road, la rue des warriors

#5 – Wangjujing et la rue des warriors – Le marché de nuit Donghuamen

Nous quittons complètement les hutongs pour atterrir dans un quartier très moderne. La rue Beijing Wangfujing, l’un des symboles du commerce de Pékin, est la rue commerçante la plus connue et la plus prospère, avec ses tendances modernes et de la mode.

Juste à quelques mètres de la rue principale, vous trouverez un marché vous proposant toutes sortes d’étranges mets comme des cigales, sauterelles, scorpions, cafards, mygales, vers de terre… A vomir.

Pour y aller : Si vous êtes à l’intérieur de la ville, prendre la ligne 2 -> arrêt Dengshikou. ou la ligne 1 qui s’arrête directement à Wangfujing.

#6 – La Muraille de Chine – Mutianyu

L’une des structures artificielles les plus anciennes et les plus durables du monde – la Grande Muraille de Chine – est tout simplement incomparable et, surtout, une expérience émotionnelle puissante. peut être difficile à décrire. Au fur et à mesure de notre avancée, nous ressentons le poids de son histoire. Autour de nous, nous voyons réfléter l’importance et la fierté que le peuple chinois porte à cet édifice.

Attention aux non sportifs, la muraille, ce n’est que de la montée ou de la descente. Il faut donc prévoir une bonne journée pour la faire, et s’arrêter assez régulièrement pour ne pas être essoufflé.

Pourquoi avoir choisi la parcelle plus éloignée que Badaling ? Pour éviter la foule de touristes. Comme vous pouvez le voir sur les photos, nous avons pu profiter du paysage, au calme, et sans bousculades sur les remparts, qui sont parfois assez étroits.

Arnaques – Il faut le savoir : Il y ‘a de nombreux « faux taxis » en Chine, qui annoncent des prix exorbitants pour une petite course. Pour les reconnaître, c’est très simple, ils n’ont pas d’autocollants sur le parebrise, certains n’ont pas de compteur, et ils n’ont pas non plus de signaux lumineux sur le toit de la voiture. De notre coté, nous avons du en prendre plusieurs car tous les taxis « officiels » étaient complets, mais nous avons beaucoup négocié pour obtenir un prix raisonnable, il faut donc rester prudent..

Nous avons ensuite pris le train pour Xian (14 heures de trajet) … Lire la suite du voyage ici

Les Hôtels : Dormir à Pékin

Nous avions réservé nos deux premières nuits dans une auberge de jeunesse  en plein centre. Cette auberge est une bonne adresse pour les petits budgets, et si vous cherchez un lieu d’échange pour rencontrer d’autres backpackers. Une très gentille demoiselle nous a également réservé nos billets de train pour Xian, pour quelques Yuans seulement.

Nous avons ensuite réservé un second hôtel, le Hutong Inn, un peu plus au Nord et en plein coeur des Hutongs. Celui-ci était un tout petit peu plus confortable car nous avions une salle de bain individuelle, lais avec tout de même une chambre sans fenêtre extérieure.

Mots clefs : voyage en sac  dos en chine, conseils visite de Pékin, quoi faire et quoi visiter à Pékin, blog voyage en chine

 

********

Mes indispensables pour voyager en Chine

Share: