Au milieu des entrepôts rouillés de l’ancien quartier industriel de Miami, une explosion d’art urbain de pastel et de graffitis : nous voici dans le quartier de Wynwood.

Après l’introduction du Second Saturday Art Walk et l’arrivée d’Art Basel (2002), des artistes du monde entier sont venus chercher l’inspiration sur les façades délabrées de la zone, et les ont utilisées comme toiles pour présenter leur travail.

Peu à peu, les peintures murales époustouflantes ont enduit les entrepôts et les bâtiments caverneux, puis attiré des bars éclectiques, restaurants artisanaux, galeries d’arts et boutiques tendances, pour donner naissance à l’épicentre de la beauté et de l’expression de Miami.

Partout où notre regard se pose, l’art s’infiltre, s’étend, évolue, bouillonne, s’imbibe, s’étend, de la toile jusqu’au restaurant.

Regarde les murs  – Wynwood Walls

La pièce maîtresse du quartier est le “Wynwood Walls” (les murs de Wynwood), un musée de street art en plein air . Ces collections de peintures murales dispersées dans une cour extérieure décontenance au premier abord, de par ses couleurs pures et son emplacement inattendu.

L’expérience, est unique, car on ne fait pas que regarder. On touche, on ressent les textures, on analyse de la profondeur des couleurs à chacun sa manière.

Tony Goldman, son créateur, un promoteur immobilier philanthropique, souhaitait créer un « musée des rues ». Aujourd’hui, les artistes peintres les plus célèbres au monde se bousculent pour exposer leurs oeuvres.

Art Basel (sans doute la série d’événements artistiques la plus influente au monde) organise plusieurs manifestations lorsqu’elle se déroule en ville chaque mois de décembre.

Après le grand succès rencontré par les murs Wynwood, le musée a élargit ses frontières. L’ancienne décharge du quartier est devenu l’extension du musée, appelé Wynwood Doors, un lieu réservé aux collections d’artistes en devenir.

Le Samedi – c’est permis

Le samedi est le meilleur jour de la semaine. Mais, à Wynwood, un samedi sur deux est très spécial. Wynwood se transforme en quartier piéton et s’agite. À partir de 18h, les galeries d’art, des restaurants et des commerces ouvrent leurs portes au public. La zone éclate plus que jamais, avec passion et créativité.

L’art n’est que le début

Les galeries d’art

Les artistes ne travaillent pas seulement à l’extérieur. Les galeries d’art nous cachent des trésors artistiques, cachées dans leurs bâtiments délabrés.

  • Wynwood 28 se concentre sur les artistes sud-américains
  • Locust Projects propose des pièces plus pointues
  • Tandis que la Rubell Family Collection abrite l’une des plus grandes collections privées d’art contemporain accessibles au public en Amérique du Nord. Cette galerie, fut la première de Wynwood. Elle expose entre autre, les collections de Jean-Michel Basquiat, Keith Haring et Jeff Koons.

Les restaurants & bars locaux

Ce serait un crime de quitter Wynwood sans s’asseoir à l’une des tables les plus savoureuses de la ville. Alors que l’art urbain tend vers les villes du littoral oriental des États-Unis et de l’Europe, la nourriture est purement Miami-esque : un mélange de cuisine latino-américaine et caribéenne.

Le premier restaurant qui doit être en tête de votre liste, est le Wynwood Kitchen and Bar (2550 NW 2nd Avenue), un restaurant également conçu par Tony Goldman.

Ce lieu pourrait presque être considéré comme une extension des murs de Wynwood. Du sol au plafond, au bar et jusque dans le patio, les toiles éclatantes nous offrent un festin visuel.

La cuisine novatrice latino-globale, préparée par le chef Joseph Forest, est servie sous forme de petites assiettes, nous laissant libre de mélanger et partager les plats à selon nos goûts.

A ne pas manquer : Les empanadas à la cubaine. Le bœuf cuit lentement et une pâtisserie croustillante donnent naissance à des empanadas tendres et savoureux.

Mais aussi :

  • KYU. Un bar-restaurant à l’inspiration américo-asiatique, qui promet cocktails extraordinaires et expérience culinaire innovante.
  • Jimmy’z Kitchen pour déguster un plat traditionnel de banane plantain de Porto Rico (le mofongo)
  • Coloré Coyo représente pour découvrir (ou redécouvrir) la magie de la cuisine mexicaine
  • Wynwood Brewing Company, car on ne refuse pas une bonne bière fraîche artisanale en pleine après-midi à Miami.

Morale de l’histoire : Ne jamais sous-estimer le pouvoir du street art

Share: