Nous sommes tombés amoureux de cette ville il y’a un an, lors de notre week-end prolongé de la Saint-Valentin. Ce si beau pays nous a tellement intrigué que nous y sommes ensuite retournés 2 semaines supplémentaires pour nos vacances d’été, afin de découvrir le reste du pays.Ce qui nous a le plus marqué dans cette ville,  sont ces 2 caractéristiques contraires qui représentent pourtant toute sa force : son histoire et sa modernité.

  • Son histoire, car c’est une ville qui a tout de même plus de 2000 ans qui a connu de nombreuses guerres et de multiples religions, mais surtout, c’est la ville de la Turquie la plus représentative de la richesse et diversité culturelle que son histoire lui a apporté. Sa situation géographique reflète parfaitement ses différentes aspirations ethniques: au carrefour entre l’Asie,  L’Europe occidentale et le continent Africain.
  • Sa modernité, car elle ne s’est pas laissée vieillir et est aujourd’hui une des plus grandes mégapoles du monde. La ville va à une allure folle, de nouveaux bâtiments sont sans cesse en construction, et des quartiers très modernes sont nés comme Beyoglu (qui abrite d’immenses centres commerciaux, où se trouvent les plus grandes marques du monde), ou encore le quartier d’affaires du Levent où se grandissent d’immenses grattes-ciels.
blog voyage istanbul

visite istanbul – que faire a istanbul -tourisme vacances istanbul – blog voyages istanbul

Ce qui est très appréciable, c’est qu’il s’agit d’une ville assez abordable financièrement. Pour notre week end de 4 jours, nous avons dépensé 350 euros chacun pour notre vol+hôtel. Les tarifs des musées et visites sont également très accessibles.

Toute la ville est très bien desservie par les transports en commun,  il n y a donc pas besoin de prendre de taxi pour se rendre aux monuments où aller visiter certains quartiers. La marche à pieds est également un bon moyen de découvrir la ville sous un autre angle.

En quelques jours de visites, nous avons eu le temps de visiter la plupart des incontournables, et même de tester certaines activités typiques comme le hammam Turc.

La mosquée Bleue

La plus belle, la plus grande et la plus connue des mosquées de la Turquie. En février, nous sommes rentrés directement sans attendre. En revanche en plein été, ce n’est pas la même chose..
Attention cependant aux horaires d’ouverture. Si l’on si rend pendant les heures de prières, il faudra attendre entre 30 minutes et 1heure avant de pouvoir rentrer. L’entrée est bien entendue gratuite mais les photos interdites. Etant donné qu’il s’agit d’un lieu de prière,  le port du voile est obligatoire pour les filles et les chaussures doivent être enlevées avant de rentrer. Les épaules et les jambes ne doivent pas êtres découverts. Malgré ces petites contraintes, la mosquée en vaut la peine. Sa parure extérieure est aussi belle que son intérieur. A l’intérieur, on peut y ressentir l’immensité de son histoire et admirer sa beauté grâce à ses murs bleutés.

Aya Sophia – Sainte Sophie

Juste en face la mosquée bleue se tient Sainte Sophie. Construite il y a presque 2000 ans, elle n’en a pas non plus perdu de sa beauté. Malgré les années et les nombreuses guerres qu’elle a connue, cet édifice reste notre coup de coeur à Istanbul. Ses murs respirent son histoire. On peut même y voir des traces de plusieurs peintures qui ont été effacées volontairement lors des changements de religion. L’entrée est à 30TL soit 9 euros.

Le Palais de Topkapi

Encore un monument qui nous a scotché littéralement au sol. Cet immense palais (qui est presque aussi grand qu’une petite ville) regorge de richesses, de magnifiques jardins (il est conseillé d’y aller au printemps pour voir la floraison des tulipes) et d’une vue imprenable sur le Bosphore. Un bijou que la ville conserve parfaitement. L’entrée est également à 30TL soit 9 euros.

blog voyage turquie istanbul

astuces et conseils pour des vacances en turquie reussies

Tour de Galata

Nous avons été en revanche assez déçus par la tour de Galata. Malgré une jolie vue sur la ville, elle ne vaut malheureusement pas son temps d’attente (1h à h30). Arrivés en haut, on nous indique déjà que l’on ne peut y rester indéfiniment. Le peu d’espace fait que l’on se bouscule, on se serre les uns sur les autres. Je recommanderai plus d’aller boire un cocktail sur l’un des nombreux rooftops de la ville, où la vue tout aussi belle!

La mosquée de Suleymaniye

Seconde mosquée qui nous a le plus marqué. La mosquée de Suleymaniye est beaucoup moins visitée que la mosquée bleue mais elle n’en est pas moins belle. Cette fois ci ornée de décorations rouges et dorées, il est très agréable de s’y asseoir quelques minutes pour profiter du calme et admirer les détails de son ornement.

Comme dans toutes les mosquées il faut respecter les règles d’entrée, et éviter d’y aller pendant les temps de prière.

Le hammam de Suleymaniye

Juste à coté de la mosquée se trouve le hammam de Suleymaniye. L’entrée n’est pas donnée pour la Turquie (30 euros par personne) mais l’on profite d’un vrai hammam turc, construit en 1550 où le sultan Soliman le magnifique lui-même allait se laver! Les vêtements serviettes et maillots de bain sont fournis, les espadrilles aussi (par contre il est impossible de marcher avec tellement elles sont lourdes). Il est possible de faire un gommage et lavage au savon et massage mais nous ne l’avons pas pris (le lavage est fait devant tout le monde comme à l’époque, et les masseurs ne sont pas des plus tendres!)
On ressort avec la peau douce, en étant à la fois reposé et plein d’énergie pour attaquer le reste des visites ! Plus d’infos sur le hammam 

La citerne basilique

Quelle impressionnante idée originale d’avoir fait une immense basilique sous terre …  Située à des dizaines de mètres sous Sainte Sophie, la citerne servait auparavant à capter, acheminer et stocker l’eau de la ville. Après avoir été restaurée de 1968 à 1985, la ville d’Istanbul a ré-ouvert ses portes uniquement pour le tourisme. Ce lieu est exceptionnel, tant pour son atmosphère mystérieuse que pour ses forêts de colonnes judicieusement éclairées. En se baladant à travers la pénombre on découvre petit à petit des statues, colonnes et sculptures typiques de l’empire byzantin.

Le grand Bazar & le Bazar à Epices

Il est le plus grand bazar couvert au monde: 45.000 m2 / 200.000m2 avec la partie ouverte 58 rues,18 portes, 4000 boutiques.20000 personnes travaillent au grand bazar parlant toutes les langues. Car le commerce n’a pas de frontières.

Pour mieux l’apprécier et s’immerger au coeur de cette ville orientale il faut se perdre dans ses vastes allées qui se croisent et s’entrecroisent. Comme tout vrai bazar, les allées sont organisées par thématiques : tapis, vêtements, luminaires, bijoux, vaisselle, argenterie, pièces de monnaie…

A 10 minutes à pieds au nord du grand bazar, le bazar à épices ou Bazar Egyptien, est un marché spécialisé dans les épices, comme son nom l’indique, mais où l’on peut aussi retrouver des sucreries, fruits secs, lokum… Un vrai plaisir pour les senteurs qui s’en dégagent.

Le Palais de Dolmabahçe

Ou plutôt devrait-on le renommer le pays du touriste. Nous avons attendu plus d’1 heure 30 devant l’entrée car les visites sont uniquement possibles par groupe, et non pour les voyageurs individuels.Vu que nous gênions nous avons gentiment été « refourgués » à un groupe de touristes anglais… Pour faire un tour du palais en 30 minutes chrono. Autrement dit, nous n’avons pas visité le quart des pièces du palais, et nous n’avons pas marché, nous avons couru ! Impossible de s’arrêter de marcher pour prendre le temps d’admirer le détail des meubles, des décorations etc. Cette visite ne vaut vraiment pas son prix (40L, le plus cher des monuments d’istanbul) ….

Restaurants

La turquie est un pays très très riche culinairement parlant. Le 8ème pays listé dans les meilleures cuisines du monde, pour être plus précis.

Ce que nous avons préféré :
Les mezzes, ce sont des assortiments de petits plats servis en entrée, à manger avec du vrai pain turc (à tomber par terre) : on trouve du hommous (purée de poids chiches), taboulé, baba-ghannouj (caviar d’aubergine), Khiar bi laban (concombres au yaourt) et bien d’autres …
Les kebabs : En Turquie il n’est pas forcément servi sous forme de sandwich. Il s’agit de viandes grillées à la broche qui peuvent être accompagnées de légumes, frites, riz…
Le Borek : ce sont des feuilletés à la viande, avec des légumes
Les pâtisseries turques: surtout les lokums… De vrais délices. Attention aux calories cependant..

Nous avons eu le coup de coeur pour 2 restaurants :

Zubeyir Ocakbasi : Il faut se mettre au comptoir pour voir le cuisinier préparer puis cuire les brochettes de viandes, d’aubergines grillées .. Qui sont un vrai délice au passage..

Amedros : Les serveurs sont adorables (tellement gentils que nous avons sympathisé avec l’un d’entre eux, qui nous a invité après son service à découvrir les vrais bar à chichas turcs. ) Les plats sont succulents :  il faut absolument tester l’assiette de mezze et le kebab en cruche (Poulet ou agneau cuits dans une cruche en terre au four) C’est le meilleur restaurant que nous avons testé à Istanbul.

Hôtels

Nous avons la première fois séjourné au Deluxe Golden Horn . Très chic hôtel juste à coté de la place où se trouvent la mosquée bleue et Sainte Sophie. Ils proposent des tarifs peu élevés en basse saison. Les chambres sont tamisées, avec de grands rideaux, des plafonds travaillés.. Une vraie ambiance romantique. Et le restaurant / petit déjeuner dispose d’une belle terrasse en rooftop avec vue sur Sainte Sophie et la Mosquée bleue.

La seconde fois, nous sommes allés au Uyan-Special Category, beaucoup moins luxueux que le 1er que nous avions fait, mais qui n’en reste pas moins agréable : le service est très attentionné, et l’hôtel dispose d’une terrasse donnant également vue sur la mosquée bleue et sainte Sophie (mais plus en contrebas)

Durant ces 4 jours nous avons pris plaisir à découvrir l’histoire incroyable de cette ville à travers ses monuments millénaires, et mieux comprendre son évolution grâce à la vie de ses habitants. Entre modernité et tradition, Istanbul regorge de richesses culturelles, culinaires et religieuses qui méritent d’être connues de tous !

Mots clefs : idée week end 4 jours, vacances au départ de montpellier, blog voyage, découvrir Istanbul, bons plans et astuces istanbul

 

Share: