Hoi An est un épicentre bien connu pour les gourmands. Les plats sont bien équilibrés par les propriétés du yin et du yang, dans la texture et dans la saveur. Le passé illustre de la ville a influencé sa nourriture avec des indices de styles chinois, français et japonais, et sa situation géographique centrale lui permet de s’inspirer à la fois de la cuisine du Nord (où l’on utilise de nombreux légumes et herbes aromatiques) et de la cuisine du Sud (où les plats sont plus épicés, et souvent sucrés-salés).

Les spécialités culinaires d’Hoi An

#1 Le Cao Lau

Hoi An est le seul endroit au Vietnam où vous pourrez manger du Cao Lau, car il s’agit d’une véritable spécialité de la ville.
Le Cao Lau est un bouillon dans lequel sont plongés des nouilles, des tranches de porc, du soja, de la salade, de crackers et de la menthe. Quelle différence avec un Mi Quang ? En bouche, presque aucune ! En revanche, dans la recette, toute la différence se trouve dans l’eau utilisée pour le bouillon : celle-ci serait puisée dans un ancien puit de la ville (Bale Well), et apporterait un goût unique au plat .. Prix : 40-50 000 dongs

Cao Lao Spécialité culinaire Hoi An

Cao Lao

#2 Les White Roses (Bánh bao bánh vạc)

Ces dumplings translucides farcis à la crevettes en forme de rose sont devenus des symboles de la nourriture de la ville. Il n’y a qu’une seule famille à Hoi An qui produit ces boulettes (qui détient la recette depuis 120 ans) et les distribue à tous les restaurants locaux. Vous pouvez les retrouver dans presque tous les restaurants Hoi An. En bouche, les roses blanches se laissent facilement apprécier, sans pour autant provoquer une explosion de saveurs. Prix : 35 000 dongs

White roses spécialité culinaire hoi an

White roses

#3 Le Banh Xéo

La crêpe est faite de farine de riz et de curcuma, puis remplie de petites crevettes et de germes de haricots. On mange le banh xeo en l’enveloppant comme un rouleau de printemps, an ajoutant des légumes et du papier de riz, puis en le trempant dans un tuo nuoc, une sauce faite avec du foie de porc (et des morceaux de ventre de porc), de la sauce hoisin et de l’ail. Un plat relativement gras mais très goûteux ! Prix : 45 000 dongs

Banh Xeo spécialité culinaire hoi an

Banh Xeo

#4 Le Fried Wonton

Ce plat est initialement originaire de Chine, mais a été adapté par les habitants au goût local. Le Wonton est fabriqué à partir de la farine de riz puis farci d’ingrédients (crevettes, porc, œufs et épices). La sauce accompagnant les wontons relève leur goût à mon sens un peu fades au naturel. Cela reste cependant un bon appetizer ! Prix : 30 000 dongs.

Fried Wonton spécialité culinaire hoi an

Fried Wonton

#5 Com Ga – Chicken Rice

Même s’il ne s’agit pas d’un plat exclusivement « Hoiannais », les habitants de la ville se sont approprier la recette du chicken rice à leur manière et en ont fait un de leur plat signature. Le riz jauni par le curcuma est ensuite mélangé à des morceaux de poulets, des lamelles d’oignons, de la menthe et d’autres herbes aromatiques. L’omniprésence de l’oignon me rappelle la cuisine méditerranéenne, le riz est quant à lui parfaitement assaisonné, sans être trop épicé. Un plat que l’on peut manger tous les jours sans se lasser. Prix : 30 000 dongs

Com ga chicken rice spécialité culinaire hoi an

Com ga – Chicken Rice

Lire aussi : Les meilleures (et pires) adresses de Hoi An | 1 mois à Hoi An, la ville aux milles couleurs et lumières

Share: