Après avoir fui le vacarme insoutenable d’Ho Chi Minh, nous arrivons à Singapour, et nous retrouvons catapultés dans le futur, voire dans une autre dimension. A peine sortis de l’avion, nous découvrons l’organisation millimétrée de la cité-ville. Personne ne se bouscule, les lignes de sécurité des guichets sont respectées, les bagages sont à nouveau passés au scanner. Nous prenons le taxi en direction de notre hôtel, et profitons de ce moment pour admirer les grands buildings s’élancer devant nos yeux.

S’éduquer au mode de vie Singapourien

A peine nos bagages posés, nous partons explorer la ville qui a tant éveillé notre curiosité. Fini les odeurs nauséabondes, l’air irrespirable que la pollution génère, le bruit assourdissant des scooters qui vous frôlent. Ici, les infrastructures sont réfléchies pour le bien être de ses habitants (qu’ils soient piétons ou conducteurs), les trottoirs sont larges et propres, les bâtiments neufs, et les voitures de luxe se suivent sans faire un bruit.

Les habitants de Singapour sont quant à eux à l’image de leur ville, respectueux et organisés. A titre d’exemple, le métro est un modèle rare de civilité : Les lignes d’entrée et de sortie des rames tracées au sol sont respectées, la circulation entre les rames se fait de façon fluide et dans le calme, aucune odeur d’urine n’est à déclarer dans les escaliers… L’infrastructure est si propre qu’elle brillerait presque. Et pour cause, de nombreuses règles permettent de conserver cette propreté, dont entre autre l’interdiction de boire ou de manger, sous peine de recevoir une amende salée (minimum 300 dollars). Pour que personne n’échappe à la loi, des caméras de sécurité encerclent la ville et les habitants sont incités à contacter les services de sécurité s’ils sont témoins d’une infraction.

Cet encadrement stricte nous permet de nous sentir en sécurité et de profiter pleinement de nos promenades dans le centre ville.

S’émerveiller d’une architecture ambitieuse et futuriste

Tout commence à Downtown, où s’élancent les immenses grattes ciels bleutés du centre financier. Nous marchons le nez en l’air, les yeux grands écarquillés, et tombons soudainement face à la Marina Bay et son design architectural hors du commun. 

La géométrie et la symétrie des constructions témoignent de la puissance et de la course au sommet de Singapour. Rien n’est laissé au hasard, tout est réfléchi et a un sens. Chaque immeuble possède sa particularité qui le rend unique.

A Chinatown et dans les autres quartiers culturels de la ville, les bâtiments traditionnels nous rappellent que nous sommes en Asie, tout en s’attenant à des immeubles plus modernes en toile de fond. Allier élégamment histoire, religion et modernisme, voilà tout le challenge que s’est donné la cité-état.

L'architecture de Singapour

L’architecture de Singapour

Conjuguer la nature au futur

Les choix écologiques du gouvernement on fait de Singapour une véritable ville-jardin (le projet « Green Singapore »). Partout autour de nous, la nature y est reine. On la retrouve accrochée à des murs végétalisés, au bord des boulevard et des autoroutes, dans des parcs et jardins préservés, en façade d’immeubles modernes… La nature domine sous toutes ses formes. Il est tant agréable de se promener dans une ville où il fait bon de respirer l’air pur de mère nature et de pouvoir se ressourcer dans des espaces verts où la végétation foisonne..

Le Garden by the Bay est un exemple frappant de cette alliance de modernité et de nature : on y trouve des arbres géants aux troncs d’acier, des dômes sous lesquels poussent oliviers centenaires et forêt tropicale, le tout fonctionnant grâce à un système écologique ingénieux permettant de recréer différents climats et de faire pousser des végétations de toutes origines. Un belle leçon d’écologie.

Apprendre de nouvelles cultures en un seul et même endroit

La mixité des ethnies à Singapour est extraordinaire. De par sa position géographique centrale et son ouverture sur le monde, Singapour est un melting pot où se côtoient des dizaines de nationalités. Cette cohabitation semble parfaitement fonctionner et créé une dimension multiculturelle et pluri-linguistique qui en font un atout socio-économique majeur pour le pays.

Chaque quartier ethnique a le pouvoir de nous faire voyager en quelques secondes aux quatres coins de l’Asie. En l’espace d’une journée nous avons dégusté un véritable Chappati Plate dans le quartier coloré de Little India, fait des emplettes dans les rues animées de Chinatown, et contemplé la superbe mosquée du Sultan bercés par le chant des prières à Arab Street. 

Voyager à travers ses papilles

Qui dit mixité culturelle, parle de diversité culinaire oblige. Réputée pour être la capitale culinaire de L’Asie, Singapour fût une véritable aventure culinaire pour nos papilles. La gastronomie, est à la fois typique et riche de multiples influences, d’Asie, d’Europe ou d’Amérique. On dit ainsi que les Singapouriens ont 2 passions : La nourriture et le shopping.

Cette passion se ressent à travers les immenses food courts qui foisonnent dans la ville. Ces stands de nourriture sont des lieux très simples et conviviaux où les locaux viennent se restaurer, notamment lors de leur pause déjeuner. C’est le lieu idéal pour manger une nourriture variée, authentique et bon marché.

Malgré les difficultés qu’ont rencontré nos estomacs à suivre les changements radicaux de nourriture à chaque repas, nous garderons un excellent souvenir de cette expérience culinaire diverse et authentique.

Pleurer son porte-monnaie

Avec une aussi belle qualité de vie, il n’est pas étonnant que le revers de la médaille soit douloureux : le coût de la vie de Singapour est le plus élevé de la planète, et notre porte monnaie l’a fortement ressenti lors de notre séjour. En 3 jours, nous avons dépensé plus de 700 euros, soit l’équivalent d’un mois de vie pour 2 personnes au Vietnam. A titre d’exemples :

  • Une petite bouteille d’eau achetée en supermarché : 3 dollars singapouriens
  • Un restaurant* pour 2 personnes : 60 dollars minimum
  • 2 menus chez Burger Kings : 30 dollars
  • Un ticket de métro aller-retour : 6 dollars
  • Un petit déjeuner à Starbucks (2 muffins + 2 cafés) : 25 dollars
  • Un cocktail en rooftop : 30 dollars

*Tout comme aux USA, les taxes ne sont pas affichées sur les menus, il faut ainsi rajouter 6 à 10% de taxes pour obtenir le montant total de la note.
Taux d’échange en Juin 2017 : 1 Dollar Singapourien =0,64 euros

Faire du lèche-vitrines

Singapour est également un véritable temple de la consommation et du luxe. Pour observer cette autre facette de la ville, rendez-vous sur Orchard Road, l’artère où se dressent de grands centres commerciaux sur plusieurs étages, et où les enseignes de luxe se livrent bataille à celui qui aura la plus grande et plus belle boutique.

Même si notre séjour n’était pas orienté shopping, cette artère méritait bien d’être parcourue, juste pour le plaisir des yeux.

Orchard Road SingapourOrchard Road Singapour

Orchard Road Singapour

Rire des joies d’une météo imprévisible

Lors de notre séjour, le temps fût finalement très indécis et imprévisible. Tandis que la météo annonçait un temps nuageux, nous avons finalement eu droit à de belles journées ensoleillées, quelques peu incommodées par des orages éphémères et concentrés. Nous avons à titre d’exemple été surpris par une avalanche d’eau lors de notre visite au jardin botanique, nous forçant à nous réfugier 1 heure sous une cabane tant la pluie était intense. 1 heure après, le soleil et la chaleur était de retour, ne laissant presque pas deviner qu’une pluie diluvienne venait de s’abattre sur la ville.

**********

De par tous ces aspects, Singapour est définitivement une cité-ville unique en son genre, qui nous a bluffée de par sa douceur de vivre, sa passion culinaire et son abondance de végétation. Un savoureux mélange de business et de traditions, une vitrine futuriste de la puissance de l’Asie, un État, une complexité de tout un continent, un monde à lui tout seul, posé là, sur la mer..

Malgré son coût de la vie élevé, Singapour est une excellente destination pour les voyageurs adeptes de L’Asie ou à d’autres en quête d’une première expérience orientale. Agréable, instructive, gourmande, surprenante, éblouissante….  J’ai hâte de revenir d’ici quelques années pour admirer cette cité-état qui semble être à l’aube d’une incroyable expansion.

Share: